Une fois n’est pas coutume, un fruit qui n’est pas de chez nous. 
Qu’importe, c’est explosif ! 

Le reconnaissez-vous ?

Dans la mythologie grecque, la grenade était le fruit des Enfers…
Et quel fruit !

Selon le mythe ancestral, Perséphone, fille de Déméter, fut enlevée par Hadès, dieu des Enfers. Zeus, son frère, l’obligea à ramener Perséphone auprès de sa mère mais le dieu amoureux fit remarquer que son amante avait mangé de la nourriture des Enfers : quelques grains de grenade, ce qui signifiait qu’elle devait désormais y résider…
Zeus coupa la grenade en deux (si je puis dire) et accorda à Hadès le droit de passer l’automne et l’hiver auprès de sa dulcinée et à Déméter le droit de profiter du printemps et de l’été auprès de sa fille chérie.
C’est le cycle des saisons raconté avec beaucoup de poésie…

Mais pourquoi la rosace de la Collégiale de Huy ?

Il me plaît de penser que des grains de grenade y sont représentés…

Voyez plutôt comme ils sont rouges grenade !